VOUS LISEZ :
Joseph Bologne, l’histoire invisible

Joseph Bologne, l’histoire invisible

205 vues 2 min 0 Com.
Joseph Bologne, génie de la musique, soldat et révolutionnaire, a laissé une empreinte indélébile sur l'histoire de France. Pourtant, son nom et son œuvre sont restés longtemps dans l'ombre. Le film « Chevalier », sorti le 16 juin dernier, met en lumière sa vie extraordinaire, inexplicablement ignorée par le cinéma français.

Connaissez-vous Joseph Bologne, chevalier de Saint-George ? C’est l’un des compositeurs les plus talentueux de l’histoire de France. Il fut également soldat, escrimeur redouté et violoniste de génie. Il est né en 1745 et mort en 1799 à Paris. C’est un héros de la révolution française qui a lutté jusqu’à sa mort pour l’égalité.

Son histoire est assez bien documentée. Mais malgré la réédition de sa musique sur CD depuis 1999 et la reprise de ses compositions lors de nombreux concerts, cette histoire demeure méconnue. Elle a tout d’une « success story » à la gloire de la méritocratie. Inspiré par sa vie, Disney a produit le film « Chevalier », réalisé par Stephen Williams, sorti le 16 juin 2023. Étonnamment, le cinéma français ne s’est jamais emparé de ce récit.

C’est peut-être parce que Joseph de Saint-George à une singularité. Il était un métis, fils d’un colon blanc et d’une esclave noire. À ce titre, il est né esclave et fut affranchi en touchant le sol français en 1753. Quand Napoléon rétablit l’esclavage, en 1803 (3 ans seulement après la mort de Saint-George) il veut effacer toute trace d’égalité entre blancs et noirs, tout ce qui pourrait inciter les esclaves à se révolter. Dans cette optique, l’empereur détruit les œuvres de Bologne, cherchant à effacer son existence. Un épisode en particulier doit effrayer le tyran : le commandement, par Saint-George, d’une légion de la Garde Civile de Lille composée d’anciens esclaves et de métis.

Le film « Chevalier » devait sortir en salle le 5 avril 2023. Il ne sera finalement visible que sur la plate-forme américaine. Un autre film, par contre, sortira cette année dans les salles françaises : « Napoléon » de Ridley Scott, produit lui aussi par une plate-forme américaine.