Sophia CHIKIROU

Imagine, Sophia Chikirou gagne le prix du meilleur entrepreneur © Lesdoss / MJ
19 vues 3 min

Sophia Chikirou est députée de la 6ᵉ circonscription de Paris, élue sous l’étiquette de La France Insoumise (LFI) et membre du Conseil régional d’Île-de-France depuis juillet 2021.

Directrice de communication pour Jean-Luc Mélenchon lors de la campagne présidentielle de 2017, elle met son agence de com Médiascop, crée en 2011, au service du candidat. Elle fait partie, en 2017, des fondateurs du Média, chaîne d’information qu’elle quitte en juillet 2018.

Sophia Chikirou adhère au Parti socialiste (PS) en 1997 à 18 ans. Elle est exclue du PS après un différend sur sa candidature aux législatives de 2007. Elle passe quelques mois dans le mouvement La gauche moderne, fondé par Jean-Marie Bockel, un sarkozyste d’ouverture. En 2008, elle envisage une investiture de l’UMP de Sarkozy pour les municipales. Elle y renonce quelques semaines après, pour construire Le parti de gauche avec Mélenchon.

La députée est louée dans ses rangs pour l’utilisation stratégique des médias, inspirée de son observation de terrain de la campagne de Bernie Sanders en 2016. Cependant, elle fait face à de multiples critiques pour la dureté de son management. Pour Aude Lancelin, responsable du Média en 2018, Sophia Chikirou « a été chassée par les salariés » à cause de sa brutalité. Des salariés de Médiascop ont aussi fait part de sa rugosité. Plusieurs témoignages sont compilés dans un Complément d’enquête en 2023.

Médiascop, est évaluée à environ 75 000 € selon la HATVP. Sophia Chikirou aurait gagné près de 50 000 € par an via sa société entre 2017 et 2021, selon la même source. En 2022, sa société rebaptisée L’internationale ne publie pas ses comptes, mais il est facturé près de 850000 € de prestations à l’association de financement de la campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon.

Sophia Chikirou a grandi à Scionzier en Haute-Savoie. Son père était ouvrier et militant de la CGT, maintenant retraité. Après son bac, elle rejoint l’Institut d’études politiques de Grenoble et en sort diplômée. Elle est titulaire d’un Master 2 en ressources humaines et responsabilité sociale de l’entreprise à l’IAE Paris.

ARCHIVES